dima
  • Répartition des charges

    Répartition des charges est une intervention au Crédac sur la pièce La loge du gardien de Benoit Marie Moriceau, réplique du toit d’un bâtiment de la manufacture des œillets abritant le centre d’art. Des fragments de sa structure interne de son oeuvre ont été isolés, transformés puis réintégrés suivant un principe de complémentarité. Ils ont été recouverts d’une peinture à base de pigments d’ocre utilisée pour la protection des boiseries au Moyen Âge. Cette technique aujourd’hui tombée en désuhétude a été réemployée dans le site d’une architecture moderne et altère la temporalité de l’œuvre. Cette intervention discrète vient investir le travail d’un autre artiste par l’insertion de degrés sémantiques et fait cohexister sur le même plan la stucture interne et l’extérieur de l’architecture.

    Répartition des charges, bois, peinture à l’ocre, dimensions variables, 2014.