dima
  • Le Modèle et son double

    J'aborde avec Le Modèle et son double des préoccupations liées à l'équivalence possible entre modèle, architecture et représentation. Il s'agit de deux sculptures, l'une en bois et peinte à l'ocre – peinture dont la technique renvoie à Répartition des charges – l'autre en céramique émaillée. Ces matières portent en elles l'idée de résistance face aux dégradations extérieures ; leurs temporalités respectives se font ainsi écho. Elles sont le produit d'une opération de duplication en réponse à la dimension contingente de l'occurrence unique d'un modèle, comme si la première ne se suffisait pas à elle-même et que la seconde venait confirmer la première.